Cet après-midi, me trouvant en un quartier de la cité phocéenne (principalement fréquenté par moi-même pour cause de localisation parentale), et allant boire un café avec ma soeur, vacanciérement (autant qu'exceptionnellement) présente (car ordinairement localisée en un lointain endroit géographiquement distinct du pays à partir duquel cette note est écrite), en terrasse d'un bar assez anodin, m'est revenu à l'esprit la souvenance vague, dans ce secteur (sudement localisé), d'un magasin spécialisé dans la literie.
Et voilà donc une bonne occasion, me dis-je alors, de relancer le processus dont il a été déjà vaguement question ces derniers temps en cet espace blogguesque (surchauffé) et d'ainsi quérir quelques nouveaux éléments informatifs relatifs à l'acquisition future d'une nouvelle literie en ma demeure.
Malheureusement, force est de constater que l'incompétence de la personne nous ayant reçu de façon exagérément emphatique et obséquieuse (" bienvenue dans l'univers du sommeil ! "), véritable automate décérébrée de la vente ( "quelle est votre " enveloppe budgétaire " " ?), incapable, suite à mes questions intéressées et curieuses, de dépasser un basique concept explicatif (" plus c'est cher, mieux c'est ") sans pour autant apporter la moindre information cohérente, force est de constater, me repete-je non sans une certaine malice, que l'étendue de son incompétence n'a d'égale que la grande valeur différentielle des tarifs entre ce magasin aujourd'hui visité et ceux préalablement consultés il y a bientôt un mois dans un territoire géographique singulièrement différent (et économiquement nettement plus abordable).
Toutefois, bien que certain(e)s pourraient d'ors et déjà conclure (hâtivement ?) à un (nouvel) échec au sein de ce (décidément retors) processus lito-acquisitionnel, je me permets de remarquer ici que cette (nouvelle) expérience (foireuse) a néanmoins augmenté de façon signifiante la confiance empathique que m'inspirait un passionné vendeur fort sympathique côtoyé lors des premières étapes informo-démarchantes.
Pour résumer donc, et avant une (probablement bénéfique) absorption de verres d'eau, il semblerait que le champ exploratoire (et à terme efficient) relatif à cette (future, retardée et tant attendue) acquisition litienne soit désormais totalement localisé et circonscrit.
Ce qui en soit, est déjà une bonne chose.
En même temps, Rome ne s'est pas fait(e) en un jour...