Eh bien, eh bien... Voici bien longtemps (seize jours précisément) qu'aucune note n'a été ni rédigée ni postée en cet espace blogguesque. Et même si une (naturelle ? constitutive ? récurrente ?) inertie paresseuse a pu, dans un proche passé, grandement justifier une postance notique un tantinet relâchée en ce début d'année, force est de constater que de (relativement) nouveaux éléments sont venus s'adjoindre à tout le système (?).

En effet, bien que conservant (globalement) une bonne forme et énergie globale (et qui plus est plutôt printanière), à la (déjà un tantinet souciante) thérapeutique (et examinante) période févrienne a succédé une (exceptionnelle) période activique (financièrement plus que nécessaire, bien qu'encore insuffisante), durant laquelle, par un inopiné, malheureux (et incontournable) concours de circonstances, les géniteurs de celui qui écrit ce blog ont vu leur autonomie un tantinet réduite, impliquant ainsi une implication, engagement et accompagnement singulièrement conséquent de celui qui écrit ce blog, à savoir moi. Une nouvelle organisation quotidienne donc, et de fait une disponibilité plutôt réduite, a donc prévalu ces deniers jours (semaines ?).

De plus, comme il l'aurait pu être prévisible (" le côté obscur de la force " ?), force a été de constater que celui qui écrit ce blog a également connu ces derniers jours quelques événements personniques plutôt décevants, réduisant ainsi une part non négligeable de son énergie déjà sérieusement entamée (alors qu'une aide accompagnante aurait été souhaitable)... Mais bon, il peut être intéressant de remarquer que même si celui écrit ce blog se rend bien compte qu'il ne peut que compter sur lui-même (ce qui en soit peut facilement apparaître comme une évidence universelle et incontournable), il apparaît également que, pour l'heure, il ne s'en sort pas si mal...

Merci de votre attention.